de Basin Street à Saint Germain-des-Prés

De Basin Street à Saint Germain-des-Prés : Suite originale sur l’histoire du jazz.

Episode 3

FRIDAY (Arcadia Ball Room/ Saint Louis 1927)

L’existence de Bix Beiderbecke fut aussi courte que son nom est long. Léon « Bix » Bismarck Beiderbecke mourut à 28 ans, en 1931, de fatigue, d’excès et d’une pneumonie. Certains n’hésitent pas à le situer au même niveau que Louis ArmstrongBix a en effet traversé l’histoire du jazz comme un météore flamboyant. Issu d’une famille bourgeoise musicienne, son grand-père est chef de l’orchestre philarmonique de Davenport.

Le jeune Bix joue du piano et apprend le cornet à 15 ans. Il appartient à cette école de « Chicagoans » réunissant dans les années 20, de jeunes musiciens blancs admiratifs du jazz collectif de la Nouvelle-Orléans, mais qui s’exprimaient avec plus de sobriété et de délicatesse. Leur jeu mélodique et harmonique traduisait l’affection qu’ils portaient à la musique moderne européenne.

C’est en 1927 que Bix, admirateur de Debussy et Ravel, composa et enregistra au piano le génial « In a mist », parfaite symbiose entre le jazz de l’époque et le nouveau courant musical classique Français. Bix peut être considéré comme un des précurseurs du jazz moderne et notamment du style « Cool » des années 50, par la richesse harmonique de ses 5 compositions, l’apport rythmique du triolet de croches très peu employé à l’époque, et son phrasé délicat en croches égales légato, ponctué d’accents… 

FRIDAY évoque cette trop courte période durant laquelle il enregistra avec son « gang » quelques chefs-d’œuvre, tout en assurant « l’ordinaire » dans des grands orchestres dont il trouvait parfois l’esthétique contestable…

Enregistré « live » en 1996 à l’Automobile club de France, par Bruno Minisini.

Patrick Artéro (Cornet), Nicolas Montier (Saxe alto), Philippe Milanta (Piano), Pierre Maingourd (Contrebasse), Stan Laferrière (Batterie)

Composé et arrangé par Stan Laferrière

Cover graphic design : Béatrice Lambrechts

Pictogramme : Philippe Du Peuty

Partition disponible dans la boutique

www.docteurjazz.com

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “de Basin Street à Saint Germain-des-Prés

  • 9 juillet 2020 at 21 h 58 min
    Permalink

    Bix à influencé tellement de trompettiste
    « In the mist » est un chef-d’œuvre, et pour parler d’arrangement et de développement dans le temps la version de Freddie Hubbard arrangé par Don Sebesky est incroyable
    https://youtu.be/x0ocaNS7lXY

    Reply
    • 9 juillet 2020 at 22 h 17 min
      Permalink

      Oui, cette version est incroyable! J’en ai rescencé plus de 100 versions de 1927 jusqu’à nos jours, dont plusieurs “improbables”: Red Norvo quartet en 1933, avec Benny Goodman à la clarinette basse! ou Tom Talbert en 1956 avec hautbois, basson flûte…
      Je posterai bientôt un article sur Bix, un des grands oubliés de l’histoire du jazz!

      Reply

Laisser un commentaire