Top 20 des albums de jazz

Le top 20 des albums ou « faces » * de jazz indispensables.

La playlist « île déserte » histoire du jazz…

Il est bien difficile de statuer de façon péremptoire et définitive, sur les albums de jazz « indispensables », ceux qui ont bouleversé l’évolution du jazz, ou tout simplement qui l’ont porté à un tel niveau de musicalité, d’innovation, de technicité ou d’émotion, qu’ils sont gravés à jamais dans l’ADN de cette musique… Toutefois, l’on peut tenter un « Top 20 » des chefs-d’œuvre qui ont, pour différentes raisons, irradié le jazz dans ce que j’appellerais sa « période évolutive », de 1910 à 1980.

Bien que destinée à un large public d’amateurs plus ou moins éclairés, cette sélection s’adresse plus particulièrement aux néophytes et aux étudiants, qui voudraient emprunter une sorte de chemin initiatique et de découverte des styles, jalonné d’enregistrements incontournables. 

Cette playlist, qui je l’espère, vous donnera envie d’aller explorer plus avant telle ou telle période, sera suivie de nombreuses autres, classées par « thèmes » (Styles, instruments, artistes).

Cette sélection (comme celles qui suivront) est bien évidemment totalement subjective et incroyablement restrictive ! Elle nécessite de faire des impasses totalement injustes sur des artistes majeurs de l’histoire du jazz (J’avais d’ailleurs au départ, opté pour un Top 10, qui s’est avéré véritablement trop réducteur…). On aurait pu y mettre tellement d’autres artistes et albums… Je tenterai de combler ces omissions volontaires dans les playlists thématiques…

*Avant l’invention du LP (Long Playing), lancé par Colombia Records en 1948 et Philips pour l’Europe en 1949, on ne parle pas « d’albums » mais de « Faces« .

Principaux critères pris en compte pour établir la sélection :

  • Un son de qualité correcte (surtout dans les enregistrements avant 1940)
  • La diversité des styles et des courants
  • La diversité des instrumentations et des formats d’orchestres
  • Le choix délibéré du rédacteur !… 😉

La playlist est établie de façon chronologique.


jelly roll Morton

1  Jelly Roll Morton & Red Hot Peppers “The Chant” (1926)

Désigné (y compris par lui même) comme « inventeur du jazz », ce pianiste compositeur a joué un rôle majeur dans l’essor de la musique de jazz dans les années 20 notamment à Chicago, avec son orchestre les « Red Hot Peppers »

Jelly Roll Morton. The Chant 1926

Bix Beiderbecke

2  Bix Beiderbecke & his Gang “At The Jazz Band Ball” (1927)

Chef de file du « Chicago Style » dans les années 20, Bix Beiderbecke est une figure incontournable. Son « Gang » constitue vraisemblablement le meilleur de ce que l’on peut entendre du « jazz blanc » à cette période. Bix sera harmoniquement et rythmiquement très en avance sur son temps, et préfigurera ce que sera le jazz « Cool » dans les années 50.

Bix Beiderbecke & His Gang. At The Jazz Band Ball 1927

Benny Goodmann

3  Benny Goodman Trio “After You’ve Gone” (1935)

Sacré « Roi du swing » en 1938 à Carnegie Hall, Benny Goodman sera l’un des premiers à utiliser de petites formules dans le jazz swing des années 30. Il sera également le premier à employer ouvertement des musiciens noirs dans ses orchestres…

Benny Goodman Trio. After You’ve Gone 1935

dizzy Gillespie

4  Dizzy Gillespie & Charlie Parker “Salt Peanuts” (1945)

Charlie Parker et Dizzy Gillespie sont clairement deux « monstres » du jazz, et leur premier quintet est un chef-d’oeuvre d’invention, de révolution, d’audace et de musicalité…

Dizzy Gillespie & Charlie Parker. Salt Peanuts 1945

miles Davis

5  Miles “Davis “Birth Of The Cool” (1949)

A partir des années 50, Miles Davis sera partout ! Il va développer ce nouveau style « Cool » d’abord à New York, puis en Californie (« West Coast » style). Cet album est tout simplement révolutionnaire…

Miles Davis « Birth Of The Cool ». Move 1949

Ecouter l’album complet


ergol garner

6  Erroll Garner “Concert by the Sea” (1955)

La consécration pour ce géant du piano jazz (Traité au début de sa carrière de « pianiste de bar », par la critique). Cet album est le disque de jazz le plus vendu au monde ! plus d’un million d’exemplaires en 1958…

Erroll Garner « Concert By The Sea ». I’ll Remember April 1955

Ecouter l’album complet


ella et louis

7  Ella Fitzgerald / Louis Armstrong « Ella and Louis” (1956)

Deux « monuments » du jazz, accompagnés par la rythmique d’Oscar Peterson… Un pur moment de bonheur !

Ella Fitzgerald et Louis Armstrong « Ella & Louis ». Can’t We Be Friends 1956

Ecouter l’album complet


john coltrane

8  John Coltrane « Blue Trane” (1957)

Génie du saxophone, John Coltrane révolutionne le jazz avec notamment son système harmonique novateur. Parmi les nombreux albums qu’il enregistra avec son propre groupe, celui-ci est peut-être l’un des plus marquant…

John Coltrane « Blue Trane ». Moment’s Notice 1957

Ecouter l’album complet


Nat King Cole

9  Nat King Cole « After Midnight « (1957)

Extraordinaire vocaliste, Nat King Cole est également l’un des pianistes majeurs de l’histoire du jazz. Cet album « Mythique » est la parfaite synthèse de son art !

Nat King Cole tio/ Stuff Smith « After Midnight ». I Know That You Know. 1957

Ecouter l’album complet


art Blakey

10  Art Blakey & the Jazz Messengers “Moanin’” (1958) 

Art Blakey, batteur incontournable, les « Jazz Messengers », orchestre incontournable. Un nombre incroyable de stars du jazz « moderne » y ont fait leurs armes… Le jazz à l’état pur !

Art Blakey & les Jazz Messengers « Monin' ». Blues March 1958

Ecouter l’album complet


louis Armstrong

11  Louis Armstrong « The Good Book » (1958)

Retour aux sources, aux racines profondes du jazz. Louis Armstrong, le « Roi » Louis, chante et joue les Negro-Spirituals…

Louis Armstrong « The Good Book ». I Feel Like A Motherless Child 1958

Ecouter l’album complet


count Basie

12  Count Basie « Atomic » (1958)

L’album « île déserte » par excellence. La quintessence du jazz swing en grand orchestre. L’album « E=MC2 » produisit lors de sa sortie, l’effet prédit par le visuel de la pochette et propulsa Count Basie et l’orchestrateur Neal Hefti, au rang de « demi-dieux »…

Count Basie « Atomic ». The Kid From Red Bank 1958

Ecouter l’album complet


13  Miles Davis “Kind of Blue” (1959)

Miles Davis, encore et toujours… Inclassable et intouchable… Cet album est juste un pur chef d’oeuvre…

Miles Davis « Kind Of Blue ». On Green Dolphin Street 1959

Ecouter l’album complet


art pepper

14  Art Pepper / Marty Paich « Art Pepper + Eleven” (1959)

Le saxophoniste Art Pepper au sommet de son art, accompagné par le Dektette de Marty Paich, arrangeur de génie !

Art Pepper « Art Pepper + Eleven ». Bernie’s Tune 1959

Ecouter l’album complet


Charlie mingus

15  Charlie Mingus « Ah Um » (1959)

Apôtre du Hard Bop, instigateur du Free Jazz et de l’agitation, tant musicale que sociale des années 50 et 60, Charlie Mingus est indissociable de l’histoire du jazz, et son message revendicatif est toujours emprunt de respect et de musicalité. « Ah Hum » est l’album qu’il ne faut pas manquer !

Charlie Mingus « Ah Hum ». Fables of Faubus 1959

Ecouter l’album complet


Ellington coltrane

16  « Duke Ellington & John Coltrane” (1962) 

Duke Ellington et John Coltrane : le choc des titans ! Respect mutuel, échange, curiosité, jeu : tout dans cet album nous rappelle que la musique de jazz se fiche des styles et des dogmes pré-établis. Certains ont pu dire lors de sa sortie, qu’il s’agissait d’un délire de « producteur », sans intérêt. Mon Dieu ! Quel manque d’oreille !…

Duke Ellington et John Coltrane « Duke Ellington & John Coltrane ». Take The Coltrane 1962

Ecouter l’album complet


herbie hancock

17  Herbie Hancock “Maiden Voyage” (1965)

Herbie Hancock, qui débuta au sein du quintet de Miles Davis, prend son envol, avec ce sublimissime « Maiden Voyage »…

Herbie Hancock « Maiden Voyage ». Maiden Voyage 1965

Ecouter l’album complet


18  Thelonious Monk / Oliver Nelson “Monk’s Blues” (1968)

Pianiste et compositeur génial, Thelonious Monk est ici à l’apogée de son art, accompagné par le Big Band d’Oliver Nelson : rencontre explosive !

Thelonious Monk « Monk’s Blues ». Trinkle Tinkle. 1968

Ecouter l’album Complet


chick corea

19  Chick Corea “Return to Forever” (1972)

Avec Chick Corea, le jazz se mêle à la musique Hispanique, et devient plus « électrique », avec l’emploi de synthétiseurs et du célèbre piano Fender Rhodes. Un pur joyau musical !

Chick Corea « Return To Forever ». Spain 1972

Ecouter l’album complet


miles Davis

20  Miles Davis “Tutu” (1986)

Miles Davis encore… Avec son album « Tutu », enregistrement incontournable du Jazz Fusion…

Miles Davis « Tutu ». Tutu 1986

Ecouter l’album complet

Partager l'article

Laissez un commentaire !